le faux avocat de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel (ATTENTAT DE NICE )

AVOCAT NICE TUEUR FAUX

image-20160203nim6393-e1469006365921

SOURCE : http://www.lelibrepenseur.org/folie-furieuse-le-faux-avocat-de-mohamed-lahouaiej-bouhlel/

Ce monde est de plus en plus malsain et dangereux. On a tous vu cet avocat parader à la télé et se présenter comme être celui du forcené de Nice, pourtant tout est faux ! Si on ne peut plus croire un avocat qui vient se comporter dans les médias comme un vulgaire mythomane, on ne s’en sortira jamais…


Présent dans tous les médias depuis le 15 juillet, celui qui se présentait comme l’ancien avocat du terroriste ne l’a en

réalité jamais défendu.   

C’était quelque part un délinquant de droit commun, qui n’avait rien d’exceptionnel. » Me Corentin Delobel a décrit en boucle Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, l’auteur de l’attaque de Nice qui a fait 84 morts, aussi bien sur TF1 que sur BFM-TV ou sur iTélé. Celui qui est présenté comme son ancien avocat ne l’a pourtant jamais défendu…

« Confondu » avec un homonyme

Dès le 15 juillet, Me Corentin Delobel se présente comme l’ancien avocat de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel. Il l’aurait assisté en mars dernier, lorsque le terroriste a été condamné à six mois de prison avec sursis pour « violence avec arme ».

« C’était le délinquant classique » témoigne Corentin Delobel, ancien avocat du chauffeur

« Il s’agissait d’une altercation sur la voie publique entre deux automobilistes, dont lui, l’arme en question étant une palette de bois qu’il avait lancée sur son interlocuteur », a détaillé le ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas.
« Quand je l’ai défendu en mars, [Mohamed Lahouaiej-Bouhlel] n’avait pas de problème psychologique apparent, et il n’avait pas l’air d’un radicalisé », a même précisé l’avocat au site France TV Info.

Pourtant, Me Corentin Delobel n’a en réalité jamais défendu Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, rapporte « Le Parisien ». Le bâtonnier de Nice, Me Jacques Randon, l’appelle dès le samedi 16 juillet pour obtenir des éclaircissements.

« Il m’a dit qu’il avait fait une erreur, qu’il avait confondu avec un autre client au nom similaire ou proche », raconte Me Jacques Randon au quotidien.

Sauf que Me Corentin Delobel continue de donner des interviews (il décrit notamment le terroriste comme « un peu nonchalant » à « Libération »). L’avocat se voit donc convoqué par le bâtonnier de Nice en vue d’éventuelles poursuites disciplinaires ce mercredi 20 juillet au matin.

Tentative de suicide

Toutefois, Me Corentin Delobel ne s’est pas présenté au rendez-vous de ce mercredi, et aurait fait une tentative de suicide, selon les informations de « Nice-Matin ». Pour autant, Me Jacques Randon souligne au quotidien local que les faits qui concernent l’avocat « sont graves : il a donné plusieurs interviews dans un contexte dramatique ». Le bâtonnier dit « saisir aujourd’hui [mercredi] le conseil de discipline régional ».

Selon « le Figaro », le bâtonnier de Nice hésite toutefois quant aux sanctions à adopter contre Me Corentin Delobel. S’il a en effet persisté dans son mépris de la déontologie, il serait également décrit comme « fragile » par ses confrères.

B.M.  L’Obs

Laisser un commentaire

*