LE PLUS CALORIQUE ? SALADE CAESAR OU BIG MAC ?

big mac salade

ENCORE UNE PREUVE DE LA SUPERCHERIE DES INDUSTRIELS, RESTAURATION RAPIDE….

VENDRE N’IMPORTE QUOI POUR SATISFAIRE UNE DES GENS QUI NE PRENNENT PAS LE TEMPS DE RÉFLÉCHIR ET ANALYSER LES CHOSES…

N’OUBLIEZ JAMAIS QUE L’ARGENT PASSE AVANT VOTRE SANTÉ PEUT IMPORTE LES MÉTHODES QU’IL FAUT EMPLOYER !

 

big mac salade

Une salade plus calorique qu’un Big Mac

Il arrive peut-être que vous soyez pressé, qu’un imprévu fasse chavirer votre emploi du temps et que vous vous retrouviez à devoir manger sur le pouce quelque part. De nombreux restaurants et chaines de Fast food proposent des salades « fraîches », pour lutter contre l’image de malbouffe qu’ils ont à raison accumulé ces dernières décennies. De nombreux supermarchés proposent aussi des plats tout préparés de salades fraîches.

Mais voilà : une salade César industrielle peut s’avérer plus calorique qu’un burger.

Des chercheurs canadiens ont analysé les propriétés nutritionnelles d’une salade « fraîche » de Fast food et d’un burger :

Verdict : la salade testée (263 grammes) est plus calorique, plus salée et plus grasse que (double) Big Mac (268 grammes).

En Europe, les produits proposés par les chaînes de Fast food sont en moyenne 5 fois moins gras et deux fois moins caloriques. Mais les salades industrielles sont loin d’être un bon choix nutritionnel pour autant.

Les principaux ingrédients à pointer du doigt : le sel et les exhausteurs de goût rajoutés dans les croûtons, lardons et autres garnitures, mais surtout la vinaigrette. Sur les 730 kilocalories de la salade « fraîche » canadienne, près de 30 % se trouvent dans la vinaigrette.

Les sauces vinaigrette industrielles contiennent une farandole de stabilisants : benzoate de sodium et sorbate de potassium comme agents de conservation, acide phosphorique pour ajuster le pH, gomme de xanthane en guise d’épaississant, etc. Elles sont souvent saturées à la fois en sel et en sucre. Et pour couronner le tout, ne contiennent aucune bonne graisse, contrairement à une vinaigrette faite maison.

À l’inverse, lorsque vous faites votre vinaigrette vous-même à base d’huile de colza, d’huile de noix, d’huile d’olive enrichie en oméga-3, ou pourquoi pas d’huile d’avocat ou de macadamia, vous absorbez de bonnes graisses riches en polyphénols, et en Oméga 3 et 9. Et bien évidemment sans conservateurs.

Si vous associez votre vinaigrette maison à une salade de crudités, le bénéfice sera double : les antioxydants de la salade alliés à une source de lipides seront mieux assimilés par l’organisme.

SOURCE

Santé Nature Innovation

Laisser un commentaire

*