iPhone 6 et 6 PlusDes écrans ne répondent plus ! APPLE FAIT ENCORE LE SOURD D’OREILLE !!

iphone-6

LA  POMME NOUS FAIT PAYER CHER SES SMARTPHONES ET EN CAS DE PANNE NE RÉPOND PLUS DE RIEN…

UN BUZINESS TRÈS LUCRATIF .. MAIS IL FAUDRAIT AUSSI PENSER AU SERVICE CLIENT ET LE RESPECT DU CLIENT !

 

 

Fin août, le réparateur américain iFixit révélait l’existence d’un défaut de conception majeur sur des iPhone 6 et 6 Plus. À l’usure, deux composants se déconnectent de la carte mère, l’écran tactile devient inutilisable et une barre grise scintillante apparaît sur sa partie supérieure. Cette maladie, baptisée « Touch disease », ne se cantonne pas aux États-Unis : les clients français sont eux aussi touchés.

De Paris, Strasbourg, La Baule, Marseille, Bordeaux, Annemasse, Toulouse, Dijon, Nantes, Lyon, Dunkerque ou Besançon, le message est toujours le même : un iPhone 6 ou 6 Plus qui, après un délai variable d’utilisation, voit sa fonction tactile inopérante et, souvent, une barre grisâtre scintillante entacher le haut de l’écran. Le dysfonctionnement va et vient de manière complètement erratique. Redémarrer ou réinitialiser l’appareil ne le fera, au mieux, que disparaître temporairement. « Cela arrive plusieurs fois par jour, à la longue c’est très énervant », s’indigne Éric. Changer l’écran ne réglera pas non plus le problème, puisque la dalle tactile fonctionne en fait parfaitement. L’origine de la panne est plus profonde, nichée dans les composants du téléphone. À l’usure, les deux puces soudées sur la carte mère (le cerveau du smartphone) dont la fonction est d’interpréter les mouvements des doigts de l’utilisateur sur l’écran, se déconnectent. « L’intervention sur une carte mère relève d’une opération très délicate de micro-soudure, qui ne peut être réalisée qu’en laboratoire ; plutôt que de réparer, un constructeur préfère généralement changer toute la carte mère », témoigne un réparateur indépendant, qui préfère pour sa part ne pas toucher aux appareils concernés. Baladés entre Apple et leur opérateur mobile (quand leur iPhone a été acheté dans le cadre d’une offre subventionnée), pris de doute concernant la garantie de leur appareil, les victimes de la panne s’interrogent sur les responsabilités de chacun.

300 à 400 € pour un échange standard

Aux États-Unis, le tollé provoqué par iFixit, le site américain de réparation d’appareils high-tech qui a découvert ce problème de conception, a poussé Apple à réagir. D’après le site spécialisé AppleInsider, le constructeur a adressé des directives aux techniciens de ses boutiques Apple Store, qui échangent désormais systématiquement les iPhone touchés contre des modèles identiques neufs. L’échange est gratuit pour les appareils sous garantie, et coûte 85 à 249 $ sinon. Rien n’indique que les boutiques françaises aient reçu les mêmes directives. Certains vendeurs avouent à demi-mot être au courant du problème quand d’autres le nient purement et simplement. « La panne est difficile à prouver puisqu’elle est aléatoire ! J’avais bien essayé de faire une capture d’écran, mais la ligne grise n’y apparaissait pas », raconte José, qui a finalement pu échanger son appareil. Comme lui, plusieurs consommateurs ont effectivement bénéficié d’un échange à neuf de leur iPhone sous garantie acheté dans une boutique Apple. À d’autres, les « Genius » (les techniciens des Apple Store) ont proposé un échange standard. Mais les prix sont incomparables à ceux pratiqués outre-Atlantique, puisqu’ils varient, selon les témoignages, de 200 à 400 € ! Et cette solution n’est pas forcément satisfaisante. « On me demande de repayer 350 € pour un iPhone que j’ai déjà payé 900 € il y a moins de 2 ans ! » s’exclame Michel. Qui plus est, les iPhone neufs remis aux clients ne sont pas à l’abri d’être à leur tour touchés, un jour ou l’autre, par le « touch disease »…

Garantie non garantie

Pour les clients qui se sont offert un iPhone 6 ou 6 Plus dans le cadre d’une offre opérateur, la situation se complique. « Apple me dit de me tourner vers SFR puisque j’ai acheté l’iPhone il y a plus d’un an, SFR refuse de faire jouer la garantie sans papier d’Apple reconnaissant par écrit qu’il y a un vice caché… Apple veut bien me le « réparer » moyennant plus de 200 €, à charge pour moi de me faire rembourser par SFR ensuite… » Le cas de Tristan est loin d’être isolé. À un client strasbourgeois, un genius a expliqué que son iPhone n’était plus couvert par la garantie européenne chez Apple car acheté chez Free. Bref, Apple et les opérateurs mobiles jouent à se renvoyer la balle, noyant le consommateur dans les méandres des différentes garanties. La loi est pourtant claire concernant les différentes garanties applicables.

Vos droits

Un petit conseil en guise de préambule : pensez à sauvegarder le contenu de votre iPhone avant de vous présenter dans un Apple Store ou de l’envoyer en réparation. Vous pourrez ainsi réinstaller vos photos, vos messages, vos applications et tout le reste dans votre iPhone neuf ou réparé, via le logiciel iTunes.

– La garantie légale de conformité vous autorise à réclamer au vendeur (Apple ou opérateur mobile) la réparation ou le remplacement gratuit de votre iPhone défectueux jusqu’à 2 ans après la date d’achat.
Pour les iPhone achetés avant le 18 mars 2016 : si le problème survient dans les 6 premiers mois après l’achat, vous n’aurez rien à prouver, s’il survient après ces 6 mois et dans les limites de 2 ans après achat, vous devrez prouver (par une expertise notamment) que le défaut affectant la carte mère et à l’origine du « touch disease » était antérieur à l’achat de votre iPhone.

Les iPhone achetés après le 18 mars 2016 sont couverts par la garantie de 2 ans, sans que vous n’ayez à apporter la preuve de l’antériorité du défaut affectant la carte mère : cette antériorité est désormais présumée pendant  toute la durée de la garantie ! Le vendeur ne peut pas se défausser sur le fabricant. Autrement dit, dans le cadre d’un achat chez un opérateur, ce dernier est responsable.

– La garantie légale des vices cachés peut également s’appliquer dans les 2 ans suivant la découverte du vice (soit l’apparition sur votre iPhone du « touch disease ») dans les limites de 5 ans après l’achat de celui-ci, mais elle est plus contraignante dans la mesure où c’est à l’acheteur de prouver l’existence du défaut (en présentant les différentes attestations ou devis de réparation ou en faisant procéder à une expertise).

– L’iPhone 6 et l’iPhone 6 Plus ont été commercialisés en septembre 2014, il y a tout juste 2 ans. Vérifiez vite la date de votre achat pour pouvoir faire jouer la garantie.

– Si vous avez acheté votre iPhone 6 ou 6 Plus chez Apple et qu’il refuse de faire jouer la garantie sous prétexte que votre iPhone a été ouvert ou réparé par un réparateur non agréé (quel que soit le motif de l’intervention), il est en tort : cette clause contenue dans sa garantie contractuelle n’annule pas la garantie légale des vices cachés, ni la garantie légale de conformité.

L’UFC-Que Choisir entend faire réagir Apple pour qu’il mette en place une procédure claire pour les clients victimes d’iPhone 6 et 6 Plus défectueux, et ne manquera pas, en cas de garanties insuffisantes, d’engager toute action propre à faire respecter les droits des consommateurs.

 

Source : abonnez vous a quechoisir !

https://www.quechoisir.org/actualite-iphone-6-et-6-plus-des-ecrans-ne-repondent-plus-n22413/?utm_medium=email&utm_source=nlh&utm_campaign=nlh160908

Laisser un commentaire

*