Juppé arriverait en tête au premier tour devant Sarkozy, son invitation au GROUPE Bilderberg c’était lui l’élu…

juppe
  • LES QUESTIONS A SE POSER SONT AVANT TOUT :

    COMMENT DES PERSONNES CONDAMNÉES AVEC UN CASIER JUDICIAIRE NON VIERGE PEUVENT ENCORE GOUVERNER LA FRANCE ET POUVOIR SE PRÉSENTER ? CAR POUR UN SIMPLE POSTE DANS L’ADMINISTRATION OU AUTRES LE PEUPLE NE PEUT PAS LE FAIRE !

  • ALAIN JUPPE A PARTICIPE A LA GRANDE RÉUNION DU GROUPE Bilderberg OU SONT RÉUNIS TOUS LES PLUS GRANDS DIRIGEANTS DE CE MONDE ET OU SONT DÉSIGNES LES FUTURS GAGNANTS DES ÉLECTIONS ET DIRECTIVES A PRENDRE… DONC SI Mr ALAIN JUPPE GAGNE CE N’EST RIEN DE SURPRENANT…. A PART SI DES GENS SE DÉPLACENT ENCORE POUR VOTER ??? CAR QUI CROIT ENCORE A CETTE MASCARADE DU VOTE DÉMOCRATIQUE ???

 

  • NOUS LE SAVONS TOUS… NOS CHERS ÉLUS SONT LA POUR LEURS INTERETS PERSONNEL ET SONT JUSTE DES MARIONNETTES DES LOBBYS, BANQUES ET GRANDS INDUSTRIELS…

 

Alain Juppé est candidat à la primaire présidentielle de la droite et du centre. –

CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Alain Juppé arriverait en tête au 1er tour de la primaire de la droite pour la présidentielle 2017, avec 38% des voix contre 34% à Nicolas Sarkozy, et il l’emporterait au second, selon un sondage BVA diffusé dimanche.

>> A lire aussi : «Nos ancêtres, les Gaulois», Alain Juppé regrette la «nullité du débat politique»

L’ex-chef de l’Etat devance en revanche largement le maire de Bordeaux auprès des seuls sympathisants des Républicains (LR), le coeur de l’électorat de la primaire, avec 48% d’intentions de vote des personnes certaines d’aller voter au 1er tour, contre 28% à Alain Juppé.

Quatre électeurs à la primaire sur cinq considèrent leur choix définitif

Au second tour, Alain Juppé l’emporterait avec 56% des voix, contre 44% à Nicolas Sarkozy. Ce dernier recueillerait cette fois 58% des votes des proches de LR, contre seulement 42% pour Alain Juppé, qui pourrait quant à lui compter sur 91% des voix des électeurs centristes, selon cette enquête pour la Presse régionale et Orange. François Fillon et Bruno Le Maire sont tous les deux crédités de 11% d’intentions de vote au 1er tour, Nathalie Kosciusko-Morizet de 4%.

>> A lire aussi : «Nos ancêtres, les Gaulois», Nadine Morano prend la défense de Nicolas Sarkozy

A deux mois du premier tour de scrutin, près de quatre électeurs à la primaire sur cinq considèrent leur choix en faveur de Nicolas Sarkozy (79%) ou d’Alain Juppé (77%) définitif. La lutte contre le terrorisme (54%) et la croissance et l’emploi (49%) sont les deux thèmes que les futurs électeurs à la primaire souhaitent voir aborder en priorité. Suivent la sécurité et la lutte contre la délinquance (39%), «les valeurs de la société française» (28%) et la fiscalité (25%).

Une majorité de l’ensemble des personnes interrogées, 56%, considère cette primaire comme «une bonne chose», contre 43% d’un avis contraire car «cela divisera davantage la droite et le centre avant l’élection présidentielle». L’indice de participation estimé à 8% du corps électoral français représenterait, selon BVA, «un peu plus de 3,5 millions d’électeurs».

Enquête réalisée en ligne du 13 au 20 septembre, auprès d’un échantillon de 10.000 personnes de 18 ans et plus, «dont ont été issues 9.255 personnes inscrites sur les listes électorales», selon la méthode des quotas.

SOURCE

20 MINUTES

Laisser un commentaire

*