[Attentat de Nice] Dans son émission, Yann Barthès démonte la version officielle

attentats-nice

QUAND ON PARLAIT DE LA VERSION OFFICIELLE  ET DES FAITS QUI NE CONCORDAIENT PAS…

LE MOT  » COMPLOTISTE » ÉTAIT LA RÉPONSE FACILE A TOUT…

MAIS AVEC LE TEMPS… LA VÉRITÉ ARRIVE TOUJOURS !

VERSION DE YANN BARTHES DANS UN GRAND MÉDIA  QUI DÉMONTE LA VERSION OFFICIELLE !

DE QUEL COTE EST LE MENSONGE FINALEMENT ?

ENTRE MÉDIAS ET GOUVERNEMENTS NE CHERCHEZ PAS A COMPRENDRE CE QUE L’ON VOUS DIT… MAIS CHERCHEZ A COMPRENDRE CE QUE L’ON NE VOUS DIT PAS…

 

Depuis le début les versions se contredisent, entre la version officielle imposée par le ministère de l’Intérieur et celle rendue public par les différents témoins du drame, on sentait qu’il y avait anguille sous roche.
Et comme à chaque mensonge transmis à grande échelle par nos médias, nous nous empressons d’y croire aveuglés par notre naïveté. Mais la vérité finit toujours par livrer ses vilains secrets.

[ Ne manquez plus aucune info et rejoignez vite HBK sur Facebook en cliquant ICI ! ]

La version donnée par le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve lors de l’attentat promenade des Anglais qui a entraîné la mort de 86 personnes fauchées par un camion fou conduit par Mohamed Lahouaiej Bouhlel, est aujourd’hui remise en question. Selon ses déclarations, les services de sécurité étaient en nombre important et le forcené a été arrêté par les tirs des policiers.
«  Chacun qui a pris connaissance des conditions d’intervention de la police nationale pourra constater qu’elle était présente, et très présente  » » avait-t-il affirmé à la presse, ajoutant : «  le dispositif de protection a permis à la police nationale d’intercepter le camion et de mettre un terme à sa course meurtrière  ».

Mais l’équipe de Yann Barthès a tenté d’en savoir plus en recoupant toutes les informations obtenues depuis le jour du drame, le 14 juillet dernier. En se basant sur un procès-verbal de la Sous-direction antiterroriste de la police judiciaire obtenu par le journaliste Azzedine Ahmed-Chaouch, Yann Barthès nous dit ce qui s’est “vraiment” passé durant cette terrible nuit.
D’après le document du Sdat, le déroulé des événements minute par minute ne correspond pas du tout à la version édulcorée entendue jusqu’ici.

Si un dispositif de sécurité a bien été mis en place pour protéger les nombreux spectateurs venus assister au feu d’artifice, celui-ci s’est limité à une seule voiture de patrouille.
Lorsque le camion a entamé sa course folle, un mouvement de panique a empêché les policiers d’agir et finalement le camion finira son dramatique parcours en calant sans l’intervention des forces de l’ordre.

Très vite après l’attentat, les premières questions fusent de toutes parts, comment un semi-remorque a pu franchir le cordon de sécurité ? Bernard Cazeneuve avait pourtant assuré que «  Des véhicules de police rendaient impossible le franchissement de la promenade des Anglais  », contrairement au procès-verbal qui fait état d’un dispositif restreint puisqu’il ne s’est limité qu’à un seul véhicule.
«  Sur les vidéos, les enquêteurs ne relèvent qu’une voiture de police nationale sur la promenade des Anglais  », indique le rapport. Beaucoup de questions restent en suspens, mais saurons-nous un jour ce qui s’est réellement passé cette nuit là ?
Comment un homme présenté comme musulman alors qu’il ne prie pas, boit de l’alcool et dont les loisirs se limitent aux sorties en boîtes de nuit, oui comment un tel homme a-t-il pu se «  radicaliser  » en un temps express ?

SOURCE http://www.halalbook.fr/actufiche-18-8355.html?0%5BAttentat-de-Nice%5D

 

Laisser un commentaire

*