Chocolat à la mélatonineL’industrie pharmaceutique nous endort

somdor

LES INDUSTRIELS PHARMACEUTIQUES FONT TOUT POUR VOUS HABITUER AUX MÉDICAMENTS !

PASSER PAR LES SUCRERIES, LES BONBONS, ET MAINTENANT LE CHOCOLAT !

COMMENT VOUS FAIRE DEVENIR ACCRO AUX MÉDICAMENTS EN TOUTE SIMPLICITÉ….

ALORS ? VOUS REPRENDREZ UN CARRE DE CHOCOLAT ?

 

 

 

Après les bonbons pour la gorge et le paracétamol vanille-fraise, les chocolats pour dormir ! Le laboratoire pharmaceutique EA-Pharma a récemment mis sur le marché un nouveau complément alimentaire aux atours gourmands. Et pour cause, Granions Somdor+ Douce Nuit se présente sous la forme de 15 petits carrés de chocolat noir à prendre en cure – un par jour pas plus – afin de « faciliter l’endormissement ». En effet, lesdits chocolats sont agrémentés d’une hormone naturellement présente dans notre organisme : la mélatonine. Surnommée l’hormone du sommeil, celle-ci est sécrétée à la nuit tombée par l’organisme par la glande pinéale qui joue un rôle prépondérant dans la régulation des cycles éveil/sommeil.

C’est pourquoi elle est notamment utilisée dans des médicaments luttant contre l’insomnie chronique. Des produits classés sur la liste II des médicaments, ne pouvant donc être délivrés que sur ordonnance. Ce qui n’empêche pas de la trouver à un dosage moindre qualifié de « dose d’exonération » (1 mg contre 2 mg dans les médicaments) en libre-service en pharmacie et parapharmacie sous le statut de complément alimentaire. Et même désormais de chocolats affublés du slogan « Le petit plaisir pour bien dormir ». Un mélange des genres qui fait mauvais genre pour le Professeur Alain Astier, chef du pôle de pharmacologie de l’hôpital Henri-Mondor à Créteil. Il estime que « ce genre de produit entretient une confusion douteuse entre un aliment source de plaisir – qui plus est parfois associé à un grignotage compulsif – et des substances thérapeutiques. De quoi perdre un peu plus des consommateurs qui confondent médicaments et bonbons ! »

 

Le chocolat est aussi un excitant

Pour le Professeur Patrick Lemoine, auteur du livre « Dormir sans médicaments… ou presque » (Éditions Robert Laffont), la mélatonine est néanmoins une molécule intéressante pour lutter contre l’insomnie. « Efficace dans 6 cas sur 10 chez les adultes insomniaques, elle peut être conseillée en première intention en cas de difficultés d’endormissement et évite que les patients se tournent trop vite vers des médicaments plus forts comme des hypnotiques qui ne sont pas sans risques. De plus, elle a peu d’effets indésirables dans la mesure où elle est naturellement éliminée par le corps en 20 minutes ». C’est pourquoi l’Efsa, l’Agence européenne de sécurité alimentaire, autorise les compléments alimentaires à base de 1 mg de mélatonine à afficher l’allégation « favorise l’endormissement ».

Mais son association au chocolat laisse davantage sceptique. Certes, le cacao contient du magnésium censé « combattre la fatigue, le stress et l’anxiété » et du tryptophane, précurseur de la sérotonine, un neurotransmetteur qui contribue à « apporter une sensation d’apaisement et de bien-être », comme ne manque pas de le souligner le laboratoire EA-Pharma. Mais il contient aussi de la théobromine, de la théine et surtout des substances proches des amphétamines, « autant de molécules à l’action excitante dont la présence dans le chocolat m’amène à le déconseiller aux vrais insomniaques ! », conclut le psychiatre spécialiste du sommeil qui préconise plutôt d’utiliser la mélatonine en préparations magistrales délivrées par le pharmacien. Attention donc à ne pas se laisser endormir par cette formulation aux promesses trop alléchantes…

 

source

https://www.quechoisir.org/actualite-chocolat-a-la-melatonine-l-industrie-pharmaceutique-nous-endort-n22947/?cc=1477590815

Laisser un commentaire

*