Graisse animale, cocaïne… Tout ce que cachent les billets de banque !

Des centaines de milliers de Britanniques se sont révoltés cette semaine de la présence de suif dans le nouveau billet de 5 livres sterling. De manière générale, d’autres éléments, insoupçonnés pour certains, peuvent se retrouver sur des coupures.

Alors que des milliards de billets de banque circulent dans le monde et passent de mains en mains chaque jour, leur composition et les substances invisibles à l’oeil nu qui viennent s’y agréger peuvent poser question.

Voici quatre éléments dont la présence a été confirmée sur certaines coupures.

De la graisse animale

Le nouveau billet de cinq livres sterling a créé une polémique au Royaume-Uni cette semaine . Tout a commencé lorsqu’un internaute a interpellé la Banque d’Angleterre pour lui demander s’il était vrai que ce nouveau billet contenait de la graisse animale. L’institution bancaire lui a répondu par l’affirmative, confirmant la présence « traces » de suif, obtenu à partir de graisse de boeuf ou de mouton.

Le tollé suscité par cette réponse franche a entraîné la création d’une pétition sur Change.org, qui compte plus de 118.000 signatures .

De la salive

Il s’avère que la présence de graisse animale dans ces billets de banque a son importance pour les végétariens… car depuis 2003 l’équivalent de 1,5 million de livres sterling a été mâché ou mangé .

En 2015, environ 130.000 livres sterling ont ainsi été détruites (et les billets correspondants enduits de salive). C’est la Banque d’Angleterre elle-même qui tient ces surprenantes statistiques . On remarque un pic en 2011 avec près de 150.000 livres sterling « mâchées ou mangées ». Depuis 2003, les chiffres ont progressivement augmenté d’année en année.

De la cocaïne

Une étude présentée à la conférence annuelle de l’American Chemical Society en 2009 affirmait que plus de 90% des billets de banque en circulation aux Etats-Unis présentaient des traces de cocaïne. Un phénomène en augmentation et qui s’explique de deux manières principalement : l’utilisation des billets par les consommateurs de cette drogue pour sniffer et le contact des billets « non contaminés » avec les billets présentant des traces de cocaïne. Sur les billets analysés pour cette étude, les chercheurs ont trouvé des quantités de cette poudre blanche allant de 0,006 à 1.240 microgrammes, l’équivalent d’une cinquantaine de grains de sable.

La zone euro, dans laquelle près de 20 milliards de billets de banque en euros sont actuellement en circulation , n’est pas épargnée. Une étude similaire menée en 2008 indiquait que l’Espagne était la mauvaise élève du Vieux continent, présentant le plus de traces de cocaïne sur ses billets. En 2012, le Figaro indiquait que la moitié des billets de banque (en euros, dollars ou autres) saisis par la police française contenait des traces, mêmes infimes, de cocaïne.

Du plastique

Environ 5% des coupures en circulation dans le monde sont fabriquées avec du plastique aujourd’hui. A l’instar du fameux billet de cinq livres sterling que les Britanniques peuvent utiliser depuis septembre. La banque d’Angleterre a choisi le polymère plutôt que le papier pour fabriquer un billet « plus propre, plus sécurisé, plus solide », selon elle. Une trentaine de pays ont déjà opté pour des coupures en plastique. Les billets en euros, eux, sont constitués à 100% de fibres de coton.

Les propriétés du nouveau billet britannique font débat. La tenue des encres, notamment dans les zones où les conditions climatiques sont difficiles en termes de chaleur et d’humidité, pose question. L’International Bank Note Society, club très sérieux de billetophiles, pourrait-il être séduit et l’élire « billet de banque de l’année  » ?
En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0211553022010-graisse-animale-cocaine-tout-ce-que-cachent-les-billets-de-banque-2047678.php#xtor=RSS-39#vB5vuhv1H4wJxUPf.99

source
http://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0211553022010-graisse-animale-cocaine-tout-ce-que-cachent-les-billets-de-banque-2047678.php#xtor=RSS-39

Laisser un commentaire

*