Les ondes scalaires

source : http://www.cielvoile.fr/2018/03/la-guerre-des-ondes-scalaires.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

 

Sortie en français du dernier livre de Konstantin Meyl

Quatrième de couverture :

« La guerre des ondes scalaires est toujours d’actualité, elle détermine notre politique, mais elle retombe facilement dans l’oubli. Les médias se taisent et nous n’apprenons rien de plus d’eux, qu’une attaque a bien eu lieu. Seule la politique réagit. Il s’agit d’une guerre froide, dont les armes restent secrètes.

L’onde scalaire est décrite mathématiquement grâce à l’équation d’onde de Laplace, et pas par l’équation de Maxwell telle qu’elle est à l’heure actuelle. L’auteur, connu pour ses recherches sur les ondes scalaires, pouvait dériver celle-ci grâce à un élargissement ciblé des équations de champ, dans laquelle la 3è équation de Maxwell est différente de zéro. Mais celui qui croit traiter cela scientifiquement, se trompe, car il va être bafoué et combattu. L’auteur sait, ce qu’il rapporte, car il l’a lui-même vécu.

Les ondes scalaires ont été, depuis leur découverte par Nikola Tesla, de par l’expérimentation dans la Tunguska et de par les connaissances entourant ce que l’on sait de la cloche des nazis (image de couverture) suivies jusqu’à aujourd’hui. Les crop-circles qui servent de test à des tirs d’ondes scalaires à distance, comme leur utilisation en tant qu’arme de guerre entre l’Ouest et l’Est, dessinent l’image de cette guerre des ondes scalaires. »

ISBN 978-3-940 703-48-4

Sur le site de Konstantin Meyl :

http://www.meyl.eu/go/index.php?dir=30_Books&page=22&sublevel=1

 

Laisser un commentaire

*