Un ingénieur Allemand ayant travaillé sur des avions militaires pulvérisant des Chemtrails, témoigne.


MORGELLONS : ENFER NANOTECHNOLOGIQUE ET CHEMTRAILS

ETABLISSEMENT POUR GERER LE CLIMAT ET LE RAYONNEMENT SOLAIRE
http://www.srms-cambridge.eng.cam.ac.uk/

Photo

Welcome to Solar R

adiation Management Science 2015 Solar Radiation Management Science 2015 will be held from 12th to 14th March 2015, at the Unive

rsity of Cambridge, Cambridge, UK.

Solar Radiation Management (SRM) has been proposed as a form of climate engineering that could be rapidly deployed to reduce global mean temperatures. SRM techniques include stratospheric aerosols, cloud brightening, space-based reflectors and surface albedo enhancement. These techniques attempt to offset some of the effects of increasing greenhouse gases, namely by reducing absorption of solar radiation. SRM does not address the root cause of climate change, and does not eliminate the urgent need to reduce global carbon dioxide emissions. Apart from the scientific uncertainty surrounding SRM, there are ethical, political and social issues that also need to be addressed. Please click here for further information.

To coincide with the conclusion of the Stratospheric Particle Injection for Climate Engineering (SPICE) Project, this conference will present and discuss state-of-the-art scientific knowledge relating to SRM with reference to a responsible innovation approach that considers wider ethical, social and governance issues. There will be four technical sessions on atmospheric chemistry, climate modelling, engineering systems and impacts, implications and consequences. These sessions will be interspersed with keynote lectures from leading scientists, and a panel discussion that examine topics such as trust, justice, intention and responsibility. With accountability and reflectiveness woven into every session, this conference will provide a forum for participants to discuss the practicalities of SRM, with a particular focus on identifying the ‘known unknowns’ and future research priorities.


SRM Science 2015 is open to all those who are interested in this topic, and we are looking forward to welcoming participants from a wide range of disciplines, sectors (particularly academia, policy and civil society), geographical regions, cultures, and generations. The conference will be held at the Engineering Department of the University of Cambridge, and the conference dinner will be held at Trinity College on Saturday 14th March 2015.  We hope that you will enjoy the Cambridge experience during the conference.

Welcome to Cambridge!

 

 

 

PhotoEmirats arabes unis: Des avions «ensemencent» les nuages pour provoquer la pluie CHEMTRAILS DEVOILES

source : http://www.20minutes.fr/planete/1658423-20150727-emirats-arabes-unis-ensemencent-nuages-provoquer-pluie

Aux Emirats, on « ensemence » les nuages pour provoquer la pluie – Mumen Khatib, Basile Roze AFPTV et autres 20 Minutes avec agences

    • Publié le 27.07.2015 à 18:46
    • Mis à jour le 27.07.2015 à 19:57

Tous les moyens sont bons pour faire tomber la pluie. Si l’église orthodoxe roumaine a récemment appelé ses fidèles à prier, les Emirats Arabes Unis ont, à l’instar de Singapour deux ans plus tôt, opté pour une technique moins originale.

Des fusées qui augmentent la condensation Sous le soleil brûlant du désert à l’aéroport d’al-Aïn, quatre avions Beechcraft King Air C90 à double hélice se tiennent prêts à décoller à la faveur d’un ciel couvert pour une mission d’ensemencement des nuages. Dans les faits, les appareils larguent des fusées qui, à leur tour, injectent des cristaux de sel dans les nuages afin d’augmenter la condensation et liquéfient les éléments célestes.

Au sol, on retrouve spécialistes du Centre national de météorologie et de sismologie (CNMS), qui dirigent ce programme d’ensemencement un peu spécial. Ils surveillent l’évolution de la météo et signalent aux pilotes le moment opportun pour un départ en mission. Mark Newman, pilote en chef adjoint au CNMS confirme : « Dès qu’ils voient des formations nuageuses convectives (liées à des poussées verticales d’air), ils nous envoient vérifier et ensemencer les nuages ».

Japon : Des machines à pluies pour lutter contre le manque d’eau à Tokyo

78 millimètres de pluie par an
A noter que la force du courant d’air ascendant détermine le nombre de fusées tirées dans les nuages : « Si nous avons un courant d’air ascendant léger, nous tirons généralement une ou deux fusées. S’il est fort, nous en tirons quatre, parfois six », précise le pilote. « Dès qu’il pleut, il y a beaucoup d’excitation à l’idée que la pluie puisse être forte », ajoute-t-il, tout en prévenant qu’il n’est pas acquis que tous les nuages ensemencés donnent des précipitations.

Aux Emirats unis, il ne tombe que 78 millimètres de pluie par an quand on en compte 1.220 mm en Grande-Bretagne, selon les données de la Banque mondiale. Ce qui place le petit pays parmi les 10 pays les plus pauvres en eau. Pour répondre à leurs besoins, les Émirats font ainsi appel au dessalement : le pays produit 14 % de l’eau de dessalement dans le monde, faisant de lui le deuxième producteur après l’Arabie saoudite voisine.

Une alternative peu coûteuse Mais la pluie générée par l’ensemencement des nuages coûte moins cher, note le directeur des recherches au CNMS, Omar al-Yazeedi. Et ce, même si chaque fusée tirée coûte environ 35 dollars, selon un technicien, et qu’il faut ajouter les frais de maintenance des avions, le prix de chaque vol, etc. En 2010, quatre jours de fortes pluies par ensemencement des nuages ont apporté l’équivalent de la production de neuf ans d’une usine de dessalement à Abou Dhabi, la capitale. Pour Omar al-Yazeedi, « cela montre que d’énormes quantités d’eau pourraient être exploitées ».

 

 

 

Photo

Chemtrails, l’intervention télévisée du premier chef d’état interdisant le gazage de sa population

Les toutes dernières découvertes concernant les chemtrails, ainsi que l’intervention télévisée du premier chef d’état interdisant le gazage de sa population et menaçant les USA d’intervention militaire !  (source : http://librepenseur-demosophy.blogspot.com/2011/05/les-toutes-dernieres-decouvertes.htm)Les récentes investigations sur les chemtrails permettent de commencer à apercevoir quelle est leur finalité ! Ce programme secret, déclenché à la fin des années 1990 par une organisation au dessus des états est investigué par de nombreux chercheurs. En 2007, il avait été établi que l’épidémie de Morgellons était provoquée par les nano robots dispensés par les chemtrails. En 2010, l’épandage continuel au dessus des zones peuplées en a amené beaucoup à se demander quelle était la finalité, et donc à orienter leurs recherches sur les nano robots utilisés et leur propriétés. Le résultat est surprenant : Nous ne pouvons éviter de respirer ni d’ingérer des aliments, aussi nous absorbons en quantité ces nano robots qui s’installent dans l’organisme de tous les êtres vivants. Ces nano robots sont programmés pour se développer  en s’assemblant en forme de tube (ou de ligne) et croissent spécialement dans les milieux acides. On sait aussi qu’ils « utilisent » les métaux présents dans l’organisme, et plus particulièrement les métaux lourds. Ces minis machines possédent leur propre batterie interne qui se recharge en utilisant l’énergie bioélectrique du corps, certaines portent des ADN et ARN modifiés génétiquement. En se développant et s’assemblant elles forment des senseurs pouvant recevoir des microondes, ainsi que des signaux EMF et ELF. On peut voir les résultats des études sur le site www.carnicom.com ou sur un site qui offre de nombreuses informations sur tous types de nano machines, ainsi que les meilleurs liens : http://www.bariumblues.com/chemtrails_nanotechnology_aeroso.htm