ITV et BFM TV … 1 seul journaliste avec deux noms différents !
la manipulation en direct !

Photo

Manipulation dès l’école…
Obama est les USA pour la démocratie ??? le pays qui à été le plus en guerre depuis toujours !!!

Photo

 

Les médias peuvent vous faire croire ce qu’ils veulent …

Photo Photo

PhotoPhoto

PhotoPhoto

 

Photo

 

 

Quand les médias font le sale boulot de propagande contre les musulmans…
Pourquoi ne pas mettre derrière le nom des autres personnes ? juif, catholique, pédophile,  voleur ? 

Photo

Toujours d’actualité, voici la brillante synthèse des travaux de « Noam Chomsky » sur les techniques de manipulations de masse, en 10 leçons. Lisez, ça vous rappellera quelque chose..!

1/ La stratégie de la distraction

Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme avec les autres animaux. » Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions

Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple: laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.

3/ La stratégie de la dégradation

Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.

4/ La stratégie du différé

Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.

5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge

La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-age ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? « Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans ». Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion

Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…

7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise

Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité

Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte…

9/ Remplacer la révolte par la culpabilité

Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution!…

10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes

Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.

Voici un livre sur le même thème :

Propaganda : Comment manipuler l’opinion en démocratie – Edward Bernays

Ce véritable petit guide écrit en 1928 est devenu un classique aux Etats-Unis. Son auteur, neveu de S.Freud, y expose sans détour les grands principes de la manipulation mentale de masse, dans un style clair et vif, à travers de nombreuses anecdotes

Le manuel classique de l’industrie des relations publiques « , selon Noam Chomsky. véritable petit guide écrit en 1928 est devenu un classique aux Etats-Unis.

Son auteur, neveu de S.Freud, y expose sans détour les grands principes de la manipulation mentale de masse, dans un style clair et vif, à travers de nombreuses anecdotes.

Ce livre expose cyniquement  les grands principes de ce que Bernays appelait la  » fabrique du consentement « .

Comment imposer une nouvelle marque de lessive ? Comment faire élire un président ? Dans la logique des  » démocraties de marché « , ces questions se confondent. Bernays assume pleinement ce constat : les choix des masses étant déterminants, ceux qui viendront à les influencer détiendront réellement le pouvoir. La démocratie moderne implique une nouvelle forme de gouvernement, invisible : la propagande.

 

 

2 JOURNALISTES PRIS EN FLAGRANT DÉLIT DE MENSONGES EN DIRECT

Photo

Quand on voit à qui appartiennent les médias, comment voulez-vous penser une seule seconde,

que les informations sont justes ?

Les vendeurs d’armes, les criminels, les plus grands Groupes commerciaux, sont tous à la tête des médias.

Faire penser la majorité du peuple à leurs informations filtrées, truquées, cachées est le meilleur moyen de manipulation.

Pensez vous qu’ils feront passer des informations contre leurs groupes ?

Photo

 

 

 

 

Photo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







Dérapage – Le chroniqueur Martial s’en prend en… par morandini

 

 

La photo d’un BHL prenant de «gros risques» à Sarajevo pendant la guerre de Yougoslavie. Accroupi contre un mur qui le protégeait des snipers. BHL passait pour un héros.
Mais le Canard Enchaîné publia la même photo, avec un cadrage plus large. On voyait alors des gens passer tranquillement sans avoir peur de rien.

Photo

SELON LES BESOINS ET LES PROFITS ENVERS UN PAYS ….
BEN LADEN EST  SOIT UN HEROS SOIT UN TERRORISTE
Quand Ben Laden était considéré comme le héros de l’Amérique… Photo de Ben Laden publiée par The Independent, en 1993: «Le guerrier anti-soviétique met son armée sur la route de la paix

Photo

MANIPULATION MEDIATIQUE
source : http://www.lelibrepenseur.org/usa-encore-un-djihadiste-alcoolique/

Encore une affaire bizarre, mais qui s’en soucie ? On est dans cette nouvelle tuerie outre-Atlantique, avec le même spécimen d’islamiste terroriste, nouvelle formule : le djihadiste alcoolique, cocaïnomane et shiteux ! Oui oui, c’est le progrès, l’évolution des choses, c’est ainsi. Sans oublier la demande de divorce de sa femme pour violences… Ce n’est pas moi qui le dis, c’est le Monde ainsi que d’autres journaux très sérieux, US et autres.

Photo

 

Manipulation médiatique ….
Cette comédienne est dans tous les attentats !
Éteignez vos télés !

Photo

 

La vidéo AVANT APRÈS (corrigée par le PS) : Najat Vallaud-Belkacem huée dans une salle en pleine révolte lors d’un meeting de « la gauche rassemblée »… MARS 2015 !
MANIPULATION MÉDIATIQUE !!!! OUVRONS LES YEUX !!!

REGARDEZ BIEN CES DEUX VIDEOS ! 

Techniques de manipulations d’Arno Klarsfeld & complicité journalistique, par Scady

72 secondes de bonheur avec Michel Onfray IL DÉVOILE LA VÉRITÉ SUR LES CRIMES DE BHL ET DU GOUVERNEMENT !